Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Top

Alimentation aujourd’hui

En théorie notre alimentation devrait être capable de subvenir à tous nos besoins nutritionnels. Hélas l’alimentation d’aujourd’hui est le plus souvent dénaturée et vide de nutriments essentiels de par le mode de préparation des aliments mais également de par leur mode de culture, d’approvisionnemen parce que les sols sont vides des éléments nutritifs qu’ils comportaient autrefois, et ils sont pollués de surcroit.

La qualité de notre alimentation s’est en effet détériorée au fil des décennies et continue à s’amoindrir en nutriments essentiels. Malgré les liens évidents et complexes qui existent entre la santé, la nutrition et l’agriculture, l’amélioration de la santé humaine n’est généralement pas un objectif explicite de la politique agricole. Le manque de ‘qualité’ de l’agriculture à des répercussions sur la malnutrition, les maladies chroniques, la sécurité alimentaire…

La baisse de la qualité et le manque de variété des aliments consommés, à quoi s’ajoute leur faible valeur nutritive, ont été associés à l’accroissement du nombre de cas d’obésité et de maladies chroniques à l’échelle mondiale. Une mauvaise alimentation tout au long de la vie augmente sensiblement la vulnérabilité aux maladies chroniques qui sont le principal facteur de mortalité dans le monde.alimentation

L’augmentation de la production a entraîné un usage excessif de pesticides et d’engrais chimiques provoquant l’appauvrissement des sols ainsi pollués. Les cultures intensives à base d’engrais chimiques modifient la teneur des sols : les phosphates appauvrissent les sols en Magnésium et les nitrates en Cuivre. Les engrais trop potassiques et solubles dénaturent les récoltes.

Toutes les études montrent que les terres agricoles sont appauvries de la majorité des minéraux qui devraient y être.

Lors du Sommet « Planète Terre » traitant de l’état de santé écologique globale de la planète, y compris de l’appauvrissement des sols dans le monde entier, une partie du rapport a révélé l’inquiétante dégradation de minéraux dans les sols agricoles du monde entier.

Le raffinage des aliments effectué de façon mécanique et/ou chimique consiste en un traitement du produit brut pour lui conférer des qualités visuelles ou pour faciliter le stockage. Le raffinage dénature particulièrement les aliments. Le mode de préparation des aliments (épluchage, cuisson à l’eau, prolongée, à haute température) élimine aussi une partie des nutriments.

Mais le mode de culture et d’élevage n’est pas le seul responsable de la qualité ou du manque de qualité des aliments.

Nous dénaturons nos aliments de multiples façons, soit en leur enlevant une partie de leurs composants, soit en leur ajoutant des substances qu’ils ne contiennent pas normalement.

Dans la dénaturation par soustraction, les aliments sont privés d’une partie de leurs minéraux ou vitamines afin d’obtenir un produit qui soit plus rentable à la production ou qui se conserve mieux et ait un aspect plus attirant donc plus facile à vendre. Les trois aliments les plus touchés par ces mesures sont les céréales, les huiles et le sucre.

Les céréales contiennent une richesse de nutriments dans la partie la plus superficielle de leur graine sous forme d’oligo éléments, de minéraux, de vitamines, d’enzymes etc. Malheureusement c’est cette couche superficielle qui est éliminée lors du tamisage pour obtenir une farine blanche qui se conserve très longtemps…mais qui est quasiment vide de nutriments pourtant essentiels contrairement à une farine dite ‘intégrale’ ou complète qui elle possède 3 fois plus de vitamines B, 6 fois plus de magnésium,13 fois plus de fer et 33 fois plus de potassium( mais attention, si la céréale contient des pesticides ou métaux lourds, ils se retrouvent dans l’enveloppe de cette céréale donc dans sa farine « complète », d’où l’importance de veiller à la qualité sans pesticides et métaux lourds de la céréale.

Idem pour les huiles, ou le sucre (le véritable sucre complet, à la différence du sucre blanc raffiné, contient des protéines, des vitamines et oligo éléments), vidés par l’industrie de leurs substances réellement nutritives pour nos cellules. L’absence de ces substances nutritives de ces aliments de base a déjà des conséquences importantes sur la santé du corps physique (et par rebond, sur la santé psychique, et plus globale de l’être humain).

Aux conséquences de cette dénaturation par soustraction s’ajoutent les méfaits par addition.

Il existe des milliers d’additifs utilisés dans l’industrie alimentaire comme colorants, agents de conservation, émulsifiants, gélifiants, anti agglomérant…alimentation1

Certains sont parfaitement anodins, comme le jus de betterave rouge – colorant donc naturel, mais d’autres sont des poisons toxiques connus mais autorisés dans certains pays dont la France à l’utilisation et à la fabrication par exemple de compléments alimentaires car utilisés à doses considérées comme non nocives pour la santé.

Mais bien qu’ils soient, dans un produit, employés en petites quantités, la somme totale des additifs consommés annuellement par une personne est d’environ 3 kg, ce qui est énorme, ceux-ci pourraient bien empêcher les enzymes digestives de faire leur travail et amoindrir l’assimilation; sans compter les produits utilisés pour traiter les cultures ( insecticides, herbicides, anti mousses etc.…) et les médicaments donnés aux animaux d’élevage qui subsistent en partie dans les aliments que nous consommons.

Qui peut dire exactement ce qu’il advient de toute cette chimie contre nature (et des mélangent qui se produisent une fois toute ces molécules synthétiques qui n’ont rien à faire de façon répétée dans notre sang) que nous absorbons à notre insu quasiment;  qui peut dire quelle sera l’influence de ces différentes substances chimiques contre nature sur nos cellules, non seulement séparément mais aussi combinées entre elles ?

Ces effets ne doivent certainement pas être bénéfiques puisque bon nombre de ces substances ne sont absolument pas prévues dans les cycles biologiques de l’alimentation.

Les conséquences évidentes, même en choisissant ses aliments avec soin, sont trop souvent des  carences ou sub- carences pour tous, adultes comme enfants et adolescents  en croissance, végétariens ou végétaliens (vitamine D3, oméga 3  vitamine B12) ….ou non ! Sans parler des personnes ayant des besoins plus élevés en nutriments (du fait de problèmes d’assimilation non optimale des nutriments, pathologies immunitaires, digestives, âge, ou encore du fait de besoins augmentés en nutriments tels que croissance, convalescence,  femme enceinte personnes exposées à trop de pollutions et de stress, les changements de saison…)

Comme le Docteur Luc Bodin l’écrit dans son livre :

L’être humain est présent sur la Terre depuis des millions d’années. Mais son environnement et ses habitudes de vie ont terriblement changé au fil du temps, principalement ces dernières années. Cependant, son programme intérieur, sa physiologie et son fonctionnement n’ont guère évolué durant cette même période. C’est sans aucun doute là que se trouve l’origine de la plupart de nos maladies actuelles. L’alimentation industrielle, l’eau dénaturée, la société stressante, la sédentarité, l’environnement pollué, les champs électromagnétiques artificiels, sont autant d’anomalies que l’organisme humain ne peut gérer de manière satisfaisante, parce qu’il n’est tout simplement, pas programmé pour cela.

Il est clair comme le clame également le Dr Curtay, que …

… nous sommes supplémentés en permanence par plus de 100 000 polluants dans l’air, l’eau, les aliments et leurs emballages, les transports, le travail, les vêtements, les médicaments, les cosmétiques, etc… Or ces polluants sur-utilisent les antioxydants, les systèmes détoxifiants de notre corps. C’est la raison pour laquelle il est techniquement nécessaire de prendre tous les jours des compléments nutritionnels.

Ces polluants sollicitant à l’extrême notre foie par exemple, il faut donc veiller à l’entretenir; notre système  immunitaire étant de plus en plus sollicité lui aussi, des symptômes de maladies finissent inexorablement par se manifester si rien n’est fait dans la logique naturelle pour les prévenir.

Il est donc important de se supplémenter afin de fournir à l’organisme ces nutriments essentiels de recharge et de soutien des fonctions détoxifiantes; sans cela, il ne peut bien longtemps fonctionner normalement.

Il est crucial de porter de l’attention à la qualité des compléments alimentaires que l’on ingère.

La gamme Nutranat veille donc à vous fournir des supers aliments végétaux et naturels proposés en capsules et gélules toutes aussi purement végétales ;  Nutranat s’appuie ainsi sur le même principe de base qu’Hippocrate, sur la logique de la vie « primer non nocere » et « que l’aliment soit ton médicament ».

totum

Le corps, cet ensemble organique donc issu de la nature, est malmené inévitablement par l’environnement et le mode de vie actuel qui l’a éloigné des lois harmonieuses de la nature. Bon nombre de ces substances absorbées aujourd’hui ne sont absolument pas prévues dans les cycles biologiques de l’alimentation.

Comme le naturopathe Suisse Christopher VASEY l’explique dans son livre « les mystères du sang »

La qualité véritablement naturelle dans les produits que nous absorbons est cruciale »

La chimie de synthèse est nocive pour notre organisme; il faut que le corps reconnaisse les éléments dont il a besoin. Pour être reconnus, ces nutriments doivent être naturels.

Pour aller plus loin vous pouvez consulter notre article sur les nutriments au naturel ou notre page de présentation : la différence Nutranat.

Les informations présentes sur le site ne constituent pas des avis médicaux et ne sauraient engager la responsabilité du site ou de ses rédacteurs. Les compléments alimentaires ne doivent pas se substituer à une prise en charge médicale ni à un régime alimentaire varié, équilibré et à un mode de vie sain. Ils doivent être tenus hors de portée des enfants. Toujours prendre un avis médical, surtout pendant la grossesse. Les ingrédients étant naturels, les teneurs en nutriments annoncées (vitamines, oligo-éléments, polyphénols) peuvent varier légèrement. Ne pas consommer en cas d’allergie à l’un des composants ou en cas d’obstruction des voies biliaires.