Top

Qualité des gélules et capsules

Dans la jungle des compléments alimentaires, attention : 99% des gélules végétales ne sont pas en pullulan(e) végétal mais en HPMC d’origine végétale mais tellement traitée…

Il ne faut pas confondre « végétal » ou « naturel » avec « pur » cela n’est pas automatiquement vrai !

(Ou encore « poudres naturelles » associées lors de la mise en gélule à des vitamines de synthèse, avec naturalité.)

 

 

Depuis TOUJOURS notre éthique nous a interdit d’utiliser ‘le pratique et moins cher’ des capsules en gélatine animale, ou des gélules végétales en HPMC (hypromellose)! Suite aux bruits autour des dioxyde de titane et problème de gélules végétales solvantées, beaucoup ‘mis à jour’ affichent désormais utiliser des gélules végétales en Pullulan !!! Où est leur base éthique!? Attendre d’être démasqué pour changer de qualité de gélule…! …mettre en avant un produit parce qu’il a été fourni avec une enveloppe végétale par un fournisseur mais…continuer à proposer des la gélatine animale dans ses produit…!

PAS DE COMPROMIS COMMERCIAL  ! LA COHÉRENCE D’UNE GAMME EST CRUCIALE !

 

=> Il faut savoir que le poids de l’enveloppe des gélules et capsules des compléments alimentaires peut représenter jusqu’à 26% du poids total du produit fini. La qualité de cette enveloppe est donc à interroger.

Aujourd’hui il faut être vigilant quant aux types de gélules et de capsules proposées.

  • A SAVOIR :
  • Les « capsules » peuvent contenir des matières « huileuses liquides »
  • Les « gélules » végétales NON TRAITÉES AUX SOLVANTS ne peuvent contenir que des matières « poudres ».

Des fabricants viennent de sortir de nouvelles gélules végétales pouvant, comme les capsules, contenir des liquides huileux; elles sontcertes végétales ( type  « DRcaps » mais bien en HPMC avec encore plus d’additifs pour tenir les ingrédients liquides/huileux, ou prétexter être plus protectrice pour les ingrédients voir plus bas.

 

=> On trouve aujourd’hui encore majoritairement des capsules (et parfois des gélules) en gélatine d’origine animale

la gélatine est une substance présente dans les tissus animaux (cartilage, os, peau). Ainsi, les enveloppes en gélatine animale peuvent être d’origine bovine, porcine, aviaire ou marine; la gélatine de poisson est la plus couramment trouvée.

Les problèmes sont éthiques (si l’on est végétarien ou végétalien… et depuis l’apparition de la maladie de la «vache folle» la présence de gélatine animale, dans les gélules «classiques», suscite beaucoup d’interrogations chez les consommateurs…), et écologiques (la surpêche est un vrai désastre pour l’écosystème marin, et les arguments ‘écofriendly’…’zone ou espèce préservée’….’ valorisation des sous produits de la pêche’ sont purement…commerciaux…) .

=> Des gélules appelées “végétales”

Contrairement à ce que son appellation laisse entendre, une “enveloppe d’origine végétale” peut au final ne pas être un produit si naturel que cela puisqu’ il s’agit de celle issue de la cellulose (de pin, riz…) transformée lors de réactions faisant intervenir des solvants chimiques.

La plus utilisée des enveloppes végétales est connue sous le nom de gélule “végétale” ou « végicap »,  « DRcaps » : gélule d’HPMC pour HydroxyPropylMethylCellulose – HP méthylcellulose – hypromellose – hydroxypropylméthyl-cellulose ou E464. Cette substance est utilisée dans 99,99% des gélules végétales que l’on trouve actuellement sur le marché.

Ainsi, derrière le terme « gélule végétale » se trouve le plus souvent cette substance…

Le processus de fabrication des enveloppes en HPMC (d’origine végétale) pourrait poser problème : le recours aux solvants chimiques est  il anodin pour l’organisme, pour l’environnement ? et la matière première- aussi naturelle qu’elle puisse être à la base-n’ a t’elle pas été  altérée par les solvant?

En absorbant ces enveloppes en HPMC, le corps est confronté à une substance de synthèse de plus (résidus de solvants chimiques présents dans ce type de gélule végétale) et leur prise de façon récurrente se rajoute aux agressions quotidiennes et répétées que subit l’organisme ayant à gérer des multiples produits chimiques et de synthèse …

L’hydroxypropyl méthylcellulose (HPMC) étant officiellement ‘ un polymère semi-synthétique préparé par estérification de la cellulose (l’HPMC ne gélifiant pas à basse température, il est nécessaire de recourir à des additifs capables de promouvoir la gélification.), les conséquences sur l’organisme et sur l’environnement sont donc hasardeuses…

LA GAMME NUTRANAT N’EN VEUT PAS !….

Des réactions allergiques ont été constatées (problèmes de peau) et des troubles digestifs (nausées persistantes, étant moins digeste que la gélatine, l’HPMC présente un plus grand risque d’adhésion œsophagienne).

« Le ministère de la Santé et la pharmaco-vigilance rappellent aux industriels et aux particuliers quelles sont les mesures de prudence à respecter en ce qui concerne l’utilisation des gélules végétales. En effet, il semble que la cellulose colloïdale, qui sert à fabriquer les gélules végétales, présente en usage prolongé, une certaine toxicité pour les reins (néphrotoxicité). Plusieurs cas d’hématuries (sang dans les urines), de pyonéphroses (suppuration des cavités excrétrices et du parenchyme rénal) ont été rapportés dans la presse médicale. Les coupables seraient les solvants chimiques résiduels »
Article de Jean-Pierre Perraud, paru dans le magazine Votre santé de janvier 2003, N°40.

Cette enveloppe n’est ainsi pas certifiable Bio par exemple. Par contre, le règlement européen l’autorise dans les produits Bio, mais en l’excluant du pourcentage d’ingrédients bio dans le produit.

Concernant les gélules à la chlorophylle :

La chlorophylle est rajoutée soit à la gélatine animale, soit à l’HPMC… Or il existe d’ autres solutions de gélules végétale et de capsules végétales , qui sont certes plus couteuses à produire  mais que NUTRANAT a délibérément utilisé afin de ne pas utiliser d’HPMC

 

Les gélules végétales en pullulan (pullulane) :

 

À la différence des gélules végétales « classiques » en HPMC, les gélules PULLULAN(E) végétales naturelles ne sont pas fabriquées par une modification chimique, mais par une fermentation naturelle d’extraits de plantes.

Selon leur fiche technique, elles sont produites grâce à de matières végétariennes (poly-maltotriose, amidon, gomme de guar, extrait d’ algue, acide acétique (vinaigre)) et d’ eau purifiée).

Il s’agit ici de tapioca en majorité, qui est naturellement travaillé, « fermenté » (par le pullularia pullulan végétal) pour donner la ‘matière première pullulane ‘: le pullulan est donc une production polysaccharidique extracellulaire de l’hyphomycète Aureobasidium pullulans (champignon atoxique); ce polysaccharide -chaîne de maltotriose- synthétisé par le pullularia pullulan végétal sert de ‘matériaux’ pour faire la gélule.

En résumé, la matière première de la gélule de Pullulan est un polysaccharide naturel produit par fermentation à partir d’un amidon de qualité alimentaire en utilisant une souche d’Aureobasidium pullulans :

  • Sans transformation ni modification chimique
  • Issu d’un procédé de fermentation naturel, sans OGM et non pathogène, utilisant des extraits de plantes
  • Déjà bien connu et utilisé par l’industrie Pharmaceutique et Agroalimentaire
 le Pullulane/pullulan a été déclaré par les Autorités Européennes compétentes comme une matière première non nocive, non allergène, ce qui fait de lui une gélule sans risques pour la santé.
Le Pullulane est le seul constituant d’origine végétale autorisé pour les compléments alimentaires par la Pharmacopée Japonaise.

Cette gélule fournit tous les avantages galéniques (protection maximale des actifs à l’intérieur puisqu’elle présente un effet barrière à l’oxygène 250 fois plus fort que les gélules HPMC et 9 fois plus fort que celles à base de gélatine animale).
 Ces propriétés permettent d’assurer une meilleure protection des nutriments et donc l’allongement significatif de la durée de vie des produits mis sous gélules.
Les Gélules Végétales en Pullulane, sont garanties sans hypromélose ou HPMC ou hydroxypropylméthylcellulose

Elles répondent aux besoins de tous les utilisateurs – même les plus puristes et végétariens ou végétaliens … sans les inconvénients pré-cités :

 

  • Les gélules en pullulan NUTRANAT sont donc sans adjuvants et sans tensio-actifs, sans gluten, sans colorant ni agent de conservation, d’origine végétale et non OGM, sans dioxyde de titane, ayant le statut Gras, et même Halal et Kasher .
  • Enfin pour ses capsules contenant donc l’huile d’algue d’Omégalgue,  Nutranat  les a voulu également végétales et saines pour qu’elles conviennent au plus grand nombre, donc pas de gélatine animale.

Elles sont composées en majorité d’amidon de pomme de terre non OGM et d’un extrait d’algue comme gélifiant ‘alimentaire’ en minorité, sans gluten ni conservateur, colorant ou dioxyde de titane elles aussi.

Les gélules et capsules Nutranat sont donc garanties sans dioxyde de titane et sans nanoparticules de synthèse

En effet, bien qu’il soit abondamment utilisé dans l’alimentation, les cosmétiques, et les pharmaceutiques, l’innocuité du dioxyde de titane est de plus en plus controversée; de plus le dioxyde de titane peut être fabriqué sous forme de nanoparticules, ce qui complique d’avantage son traitement par l’organisme, avec risques d’accumulation et le produit fini contient aussi des résidus douteux. Il est classé comme « peut-être cancérigène pour l’homme » (groupe 2B) au Centre International de Recherches sur le Cancer (CIRC), et des effets génotoxiques ont été montrés (par exemple sur www.additifs-alimentaires.net E171) = pour la forme micro comme nano particules. Substance à l’étude en France (classée 2B) mais classée 2A et donc considérée cancérigène au Canada. Pour plus d’informations voir la page sur le Dioxyde de titane

 

 

Les informations présentes sur le site ne constituent pas des avis médicaux et ne sauraient engager la responsabilité du site ou de ses rédacteurs. Les compléments alimentaires ne doivent pas se substituer à une prise en charge médicale ni à un régime alimentaire varié, équilibré et à un mode de vie sain. Ils doivent être tenus hors de portée des enfants. Toujours prendre un avis médical, surtout pendant la grossesse. Les ingrédients étant naturels, les teneurs en nutriments annoncées (vitamines, oligo-éléments, polyphénols) peuvent varier légèrement. Ne pas consommer en cas d’allergie à l’un des composants ou en cas d’obstruction des voies biliaires.