Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Top

Santé de l’oeil

Oméga 3, DHA et santé de l’oeil.

Allégation : Le DHA (Acide docosahexaénoïque)

  • contribue au fonctionnement normal du cerveau¹, favorisant un bon équilibre nerveux.
  • il aide également au maintien d’une bonne vision¹.
  • ce dernier a aussi démontré ses bienfaits dans le développement et la santé infantiles : la consommation de DHA par la mère contribue au développement normal du cerveau et des yeux du fœtus et de l’enfant allaité².
  • le DHA et l’EPA sont impliqués dans l’équilibre cardio-vasculaire car ils contribuent à une fonction cardiaque normale².

¹ L’effet bénéfique est obtenu par la consommation journalière de 250 mg de DHA. (Acide docosahexaénoïque).(UE  n°432/2012)

² L’effet bénéfique est obtenu par la consommation journalière de 200 mg de DHA, en plus de la consommation journalière d’acides gras Oméga 3 recommandée pour les adultes, soit 250 mg de DHA et d’acide eicosapentaénoïque (EPA).

³ L’effet bénéfique est obtenu par la consommation journalière de 250 mg d’EPA et de DHA. (UE n°432/2012).

Explicitation du role du dha dans la sante de l’oeil

L’acide docosahéxaéonique (DHA) , acide gras polyinsaturé à longue chaine oméga 3, est présent à hauteur de 50% des acides gras au niveau des membranes des disques des segments externes des photorécepteurs des cellules visuelles de la rétine. Le DHA a donc un rôle protecteur impliqué dans la survie des cellules rétiniennes.

Le 13 février 2013, étude NAT 21 :

Le risque de Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA) est réduit de 68% grâce à l’acide docosahéxaéonique (DHA),oméga 3 à longues chaînes.

NAT2 est la première étude explorant le potentiel d’une supplémentation orale, sur une longue durée,en DHA pour prévenir le développement de la DMLA. Incluant 300 patients sur 3 ans, cette étude portée par le Professeur Eric Souied, chef du service ophtalmologie au Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil (CHIC), a permis de démontrer une réduction de 68% des risques de développement de DMLA néovasculaire, après une augmentation significative du DHA dans les cellules.

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la principale cause de perte de vision irréversible dans les pays industrialisés, son incidence augmentant avec l’espérance de vie.

Il existe des preuves cohérentes sur une décennie d’observations épidémiologiques dans plusieurs populations, que des apports élevés d’acide docosahexaénoïque (DHA), un acide à longue chaîne oméga-3 gras polyinsaturés (AGPI), est associée à un risque réduit de la forme néovasculaire de DMLA. Les auteurs2 ont émis l’hypothèse qu’une modification du métabolisme des lipides dans la DMLA pourrait réduire le taux de développement de la DMLA exsudative.

L’objectif de l’étude NAT2 (Nutritional AMD Treatment-2) était d’évaluer l’efficacité du DHA en supplémentation orale, dans la prévention de la DMLA dans une étude prospective de 3 ans, randomisée, contrôlée contre placebo.

Cette étude a inclus 300 patients présentant des lésions précoces de la maculopathie liée à l’âge dans l’œil étudié.

Un risque significativement plus faible de développer une DMLA sur 3 ans

Les niveaux membranaires en oméga-3 étaient significativement augmentés dans le groupe DHA (+70%, p <0,001), ce qui démontre que le DHA a facilement pénétré les cellules. Dans le groupe DHA, les patients atteignant les niveaux les plus élevé de niveaux en oméga-3 avaient un risque significativement plus faible (-68%, p = 0,047; HR = 0,32 (0,10 à 0,99) de développer une DMLA exsudative sur 3 ans.

NAT2 ouvre ainsi la voix à des nouvelles pistes préventives pour la DMLA néovasculaire.

Camille PIGER-BAYLE – Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil, étude NAT2 été déclaré à la l’ ISRCTN, numéro d’enregistrement ISRCTN98246501.

Eric H. Souied, Cécile Delcourt, Giuseppe Querques, Ana Bassols, MD, Bénédicte Merle, Alain Zourdani, Theodore Smith, Pascale

Benlian,  for the Nutritional AMD Treatment 2 Study Group.

Chez les adultes, la supplémentation en DHA  joue un rôle protecteur dans les pathologies de déclin visuel

La concentration du DHA est très élevée dans le photorécepteur rétinien ce qui permet les changements de conformation du photo pigment

Source : Niu et al., 2004

Source : The relationship between retinal DHA and vision (VB-311). Science. 72(12):187, December 1995 Vingrys, Algis optometry & Vision.

Source : Omega-3 for your eyes. Research finds DHA may help preserve your vision. Harv Health Lett. 2012 Aug;37(10):6.PMID.22991732 [PubMed – indexed for MEDLINE]

La rétine est particulièrement riche en acides gras à longue chaîne. Le DHA peut constituer jusqu’à 50% de la teneur en acides gras des phospholipides de ce tissu, ce qui suggère sa forte implication dans les fonctions visuelles. La vision serait d’ailleurs impossible sans la présence de DHA.

Source : San Giovanni, Berkey et al. 2000

Avec l’âge, la rétine continue d’avoir besoin d’un apport suffisant de ces acides gras qui constituent ses cellules. Un apport suffisant en oméga-3 réduit par exemple le risque de dégénérescence maculaire, qui est la cause la plus fréquente de cécité dans le monde aujourd’hui.

Source : Smith, Mitchell et al. 2000.

Source : Neuroprotectin D1 (NPD1): a DHA-derived mediator that protects brain and retina against cell injury-induced oxidative stress. Brain Pathol. 2005 Apr;15(2):159-66. Bazan NG.

Source : The role of omega-3 long-chain polyunsaturated fatty acids in health and disease of the retina. SanGiovanni JP, Chew EY Prog Retin Eye Res. 2005;24:87–138. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3711020/figure/F4/

Source : Effectiveness and tolerability of dietary supplementation with a combination of omega-3 polyunsaturated fatty acids and antioxidants in the treatment of dry eye symptoms: results of a prospective study. Oleñik A. Clin Ophthalmol. 2014;8:169-76. doi: 10.2147/OPTH.S54658. Epub 2014 Jan 6.

Exemples d’étude publiée sur le sujet :

Nature Medicine 13, 868 – 873 (2007) 
Published online: 24 June 2007 | doi:10.1038/nm1591

Increased dietary intake of ω-3-polyunsaturated fatty acids reduces pathological retinal angiogenesis

L’apport augmenté d’acides gras oméga 3 poly insaturés diminue l’angiogenèse pathologique de la rétine

Kip M Connor1,9, John Paul SanGiovanni2,9, Chatarina Lofqvist1,3, Christopher M Aderman1, Jing Chen1, Akiko Higuchi1, Song Hong4, Elke A Pravda1, Sharon Majchrzak5, Deborah Carper6, Ann Hellstrom7, Jing X Kang8, Emily Y Chew2, Norman Salem Jr5, Charles N Serhan4 & Lois E H Smith1

“Many sight-threatening diseases have two critical phases, vessel loss followed by hypoxia-driven destructive neovascularization. These diseases include retinopathy of prematurity and diabetic retinopathy, leading causes of blindness in childhood and middle age affecting over 4 million people in the United States. We studied the influence of ω-3- and ω-6-polyunsaturated fatty acids (PUFAs) on vascular loss, vascular regrowth after injury, and hypoxia-induced pathological neovascularization in a mouse model of oxygen-induced retinopathy. We show that increasing ω-3-PUFA tissue levels by dietary or genetic means decreased the avascular area of the retina by increasing vessel regrowth after injury, thereby reducing the hypoxic stimulus for neovascularization. The bioactive ω-3-PUFA-derived mediators neuroprotectinD1, resolvinD1 and resolvinE1 also potently protected against neovascularization. The protective effect of ω-3-PUFAs and their bioactive metabolites was mediated, in part, through suppression of tumor necrosis factor-α. This inflammatory cytokine was found in a subset of microglia that was closely associated with retinal vessels. These findings indicate that increasing the sources of ω-3-PUFA or their bioactive products reduces pathological angiogenesis. Western diets are often deficient in ω-3-PUFA, and premature infants lack the important transfer from the mother to the infant of ω-3-PUFA that normally occurs in the third trimester of pregnancy. Supplementing ω-3-PUFA intake may be of benefit in preventing retinopathy.”

Traduction:

Beaucoup de maladies oculaires cécitantes ont deux phases critiques, la perte du vaisseau  suivies d une néovascularisation entraînée par l’hypoxie destructrice. Ces maladies comprennent la rétinopathie du prématuré et la rétinopathie diabétique, les principales causes de cécité dans l’enfance et l’âge mûr affectant plus de 4 millions de personnes aux États-Unis. Nous avons étudié l’influence de l’ω-3 et les acides gras ω-6 polyinsaturés (AGPI) sur la perte vasculaire, la repousse vasculaire après lésion, et la néovascularisation induite par l’hypoxie pathologique chez un modèle de rétinopathie de souris induite par l’oxygène. Nous montrons que l’augmentation des taux tissulaires d’ acides gras ω-3 par des moyens diététiques ou génétiques ont diminué la zone avasculaire de la rétine en augmentant la repousse  après la lésion, ce qui réduit le stimulus hypoxique pour la néovascularisation. Les médiateurs bioactifs neuroprotectinD1, resolvinD1 et resolvinE1 dérivés des ω-3 ( les neuroprotectinD1, resolvinD1 ne sont produites que via le DHA )ont puissamment protégé contre la néovascularisation. L’effet protecteur de ω-3-PUFA et de leurs métabolites bioactifs s’effectue en partie, par la suppression de facteur de nécrose tumorale α-. Cette cytokine inflammatoire a été trouvée dans un sous-ensemble de la microglie qui a été étroitement associées à des vaisseaux rétiniens. Ces résultats indiquent que l’augmentation des sources d’ω-3-PUFA ou leurs produits bioactifs réduit l’angiogenèse pathologique.

Les régimes occidentaux sont souvent déficients en ω-3-PUFA, et les enfants prématurés manquent l’étape importante du transfert importante de la mère à l’enfant d’ω-3-PUFA qui se produit normalement au cours du troisième trimestre de la grossesse.

Une supplémentation en  ω-3-PUFA est donc  bénéfique dans la prévention de la rétinopathie.

High Concentrations of Plasma n3 Fatty Acids Are Associated with Decreased Risk for Late Age-Related Macular Degeneration 
Bénédicte M. J. Merle J. Nutr. April 1, 2013 vol. 143 no. 4 505-511

Une concentration plasmatique élevée en acide gras oméga-3 est associée à une diminution du risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

“High dietary intakes of n3 (ω3) polyunsaturated fatty acids (PUFA) and fish have been consistently associated with a decreased risk for age-related macular degeneration (AMD). We assessed the associations of late AMD with plasma n3 PUFA, a nutritional biomarker of n3 PUFA status. The Antioxydants Lipides Essentiels Nutrition et Maladies Occulaires (Alienor) Study is a prospective, population-based study on nutrition and age-related eye diseases performed in 963 residents of Bordeaux (France) aged ≥73 y. Participants had a first eye examination in 2006–2008 and were followed for 31 mo on average. Plasma fatty acids were measured by GC from fasting blood samples collected in 1999–2001. AMD was graded from non-mydriatic color retinal photographs at all examinations and spectral domain optical coherence tomography at follow-up. After adjustment for age, gender, smoking, education, physical activity, plasma HDL-cholesterol, plasma triglycerides, CFH Y402H, apoE4, and ARMS2 A69S polymorphisms, and follow-up time, high plasma total n3 PUFA was associated with a reduced risk for late AMD [OR = 0.62 for 1-SD increase (95% CI: 0.44–0.88 ); P = 0.008]. Associations were similar for plasma 18:3n3 [OR = 0.62 (95% CI: 0.43–0.88 ); P = 0.008 ] and n3 long-chain PUFA [OR = 0.65 (95% CI: 0.46–0.92); P = 0.01]. This study gives further support to the potential role of n3 PUFAs in the prevention of late AMD and highlights the necessity of randomized clinical trials to determine more accurately the value of n3 PUFAs as a means of reducing AMD incidence.”

Traduction :

Des apports alimentaires élevés en acide gras polyinsaturés oméga-3 (AGPI ) et en poisson ont été associés à une diminution du risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Nous avons évalué les associations entre DMLA et concentration plasmatique d’oméga-3. 
Nous avons évalué, grâce à un biomarqueur nutritionnel des AGPI oméga-3, l’incidence d’apparition de la DMLA avec la concentration plasmatique d’AGPI oméga-3. L’étude des antioxydants lipidiques essentiels et des maladies oculaires (Aliénor) a été effectuée sur 963 résidents de Bordeaux (France) âgés de 73 ans.

Les participants ont eu un examen ophtalmologique la première fois entre 2006 et 2008. Les participants ont été suivis en moyenne pendant 13 mois. La concentration en acides gras plasmatiques a été mesurée à partir d’échantillons sanguins prélevés à jeun en 1999-2001. La DMLA a été évaluée à partir de photographies rétiniennes non myadriatique, en couleurs, à chaque examen. Lors du suivi, un spectro-tomographie optique de cohérence a été effectué. En tenant compte de l’âge, du sexe, tabagisme, l’éducation, le degré d’activité physique, le taux de HDL-cholestérol, les triglycérides plasmatiques, CFH Y402H, apoE4, et ARMS2 polymorphismes A69S, une concentration élevée en AGPI oméga-3 a été associée à un risque réduit de DMLA [OR = 0,62 pour 1-SD augmentation (95% IC: 0,44-0,88 ), p = 0,008 ]. Dans le plasma, cette association se vérifie également, 18:3 n3 [RC = 0,62 (IC à 95%: 0,43 au 0.88 ), p = 0,008] et AGPI oméga-3 [RC = 0,65 (IC à 95%: 0,46 à 0,92), p = 0,01) . Cette étude confirme le rôle potentiel des AGPI oméga-3 dans la prévention de la DMLA et souligne la nécessité d’études supplémentaires afin de déterminer avec plus de précision l’impact réel des AGPI oméga-3 sur la réduction de l’incidence de la DMLA.

Epoxy metabolites of docosahexaenoic acid (DHA) inhibit angiogenesis, tumor growth, and metastasis

Guodong Zhang PNAS April 16, 2013 vol. 110 no. 16 6530-6535

Epidemiological and preclinical evidence supports that omega-3 dietary fatty acids (fish oil) reduce the risks of macular degeneration and cancers, but the mechanisms by which these omega-3 lipids inhibit angiogenesis and tumorigenesis are poorly understood. 

Here we show that epoxydocosapentaenoic acids (EDPs), which are lipid mediators produced by cytochrome P450 epoxygenases from omega-3 fatty acid docosahexaenoic acid, inhibit VEGF- and fibroblast growth factor 2-induced angiogenesis in vivo, and suppress endothelial cell migration and protease production in vitro via a VEGF receptor 2-dependent mechanism. 

When EDPs (0.05 mg⋅kg−1⋅d−1) are coadministered with a low-dose soluble epoxide hydrolase inhibitor, EDPs are stabilized in circulation, causing ∼70% inhibition of primary tumor growth and metastasis. 

Contrary to the effects of EDPs, the corresponding metabolites derived from omega-6 arachidonic acid, epoxyeicosatrienoic acids, increase angiogenesis and tumor progression. These results designate epoxyeicosatrienoic acids and EDPs as unique endogenous mediators of an angiogenic switch to regulate tumorigenesis and implicate a unique mechanistic linkage between omega-3 and omega-6 fatty acids and cancers.

Traduction:

Les données cliniques et précliniques soutient que les oméga-3, les acides gras alimentaires (OMEGA 3 PREFORMES) diminuent les risques de dégénérescence maculaire et les risques d’apparition de cancer, mais les mécanismes par lesquels les oméga-3 inhibent l’angiogenèse et le développement de tumeur, sont inconnues. 

Ici, nous démontrons que les acides epoxydocosapentaénoïque (CEPD) qui sont les médiateurs lipidiques produites par les époxygénases du cytochrome P450 à partir d’acides gras oméga-3 (acide docosahexaénoïque) inhibent le facteur de croissance VEGF et le fibroblastes angiogenèse 2, induite in vivo. Et la suppression des migrations des cellules endothéliales et la production de la protéase in vitro par l’intermédiaire d’un récepteur de VEGF soumis à un mécanisme dépendant. 
Quand de la CEPD (0,05 mg ⋅ kg-1 ⋅ j-1) sont administrés en concomitance avec un inhibiteur de l’hydrolase époxyde soluble à faible dose, le PDE est stabilisé en circulation, provoquant une inhibition de 70% de la croissance tumorale primaire et des métastases. 

Contrairement aux effets de la PDE, les métabolites correspondants issus de l’acide arachidonique (oméga-6), des acides époxyeicosatriénoiques, l’augmentation de l’angiogenèse et la progression tumorale. Ces résultats désignent les acides époxyeicosatriénoïque et le CEPD en tant que médiateurs endogènes uniques d’un changement angiogénique pour réguler la production de tumeur et impliquent une liaison mécanique unique entre oméga-3 et oméga-6 et l’apparition de cancers.

Les informations présentes sur le site ne constituent pas des avis médicaux et ne sauraient engager la responsabilité du site ou de ses rédacteurs. Les compléments alimentaires ne doivent pas se substituer à une prise en charge médicale ni à un régime alimentaire varié, équilibré et à un mode de vie sain. Ils doivent être tenus hors de portée des enfants. Toujours prendre un avis médical, surtout pendant la grossesse. Les ingrédients étant naturels, les teneurs en nutriments annoncées (vitamines, oligo-éléments, polyphénols) peuvent varier légèrement. Ne pas consommer en cas d’allergie à l’un des composants ou en cas d’obstruction des voies biliaires.