Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Top

Inflammation

L’inflammation est une réponse non spécifique de l’organisme à une agression traumatique, chimique ou microbienne, qui se manifeste par divers symptômes : rougeur, tuméfaction, chaleur, douleur.

L’inflammation est l’ensemble des mécanismes réactionnels de défense par lesquels l’organisme reconnaît, détruit et élimine toutes les substances qui lui sont étrangères. La réaction inflammatoire dépasse parfois ses objectifs et peut être responsable d’effets délétères.

Elle  commence par une réaction de « reconnaissance » faisant intervenir certaines cellules de l’organisme (monocytes, macrophages, lymphocytes) ou des protéines circulantes (anticorps, protéines du complément…). A la phase de reconnaissance fait suite la mise en jeu de tout un ensemble de cellules et de médiateurs dont l’ordre d’intervention est complexe et variable. Certains médiateurs très importants dans la réaction, comme les prostaglandines, découlent de l’ACIDE ARACHIDONIQUE (oméga 6) contenu dans les membranes cellulaires.

L’inflammation est un fléau à combattre car elle est impliquée dans nombre de maladies très diverses. Les lipides sont les constituants majeurs des membranes cellulaires et les précurseurs de nombreuses hormones.

Le rôle des membranes cellulaires  est donc important dans la cascade inflammatoire; celles ci sont constituées d’acides gras dont la composition varie avec l’alimentation.

Une alimentation riche en graisse saturée conduit très rapidement à une accumulation de ces graisses saturées dans les membranes cellulaires en général et plus particulièrement des membranes des érythrocytes , globules rouges (sièges des échanges de l’oxygène).

La consommation régulière d’oméga 3  est donc importante pour retrouver une composition optimale en acide gras membranaire et modifier la cascade inflammatoire.

Tout se passe effectivement au niveau des membranes cellulaires

Les phospholipides sont les principaux constituants des membranes cellulaires. Ces phospholipides membranaires sont essentiellement de la phosphatidylcholine et constituent les réserves d’acides gras poly-insaturés oméga 6 et oméga 3. (les oméga 3 ou 6 étant en effet mis en stock dans les phospholipides des membranes cellulaires).

Un déséquilibre en faveur de l’oméga 6 à longue chaîne tel que l’acide arachidonique, mais aussi linoléique en excès dans certaines huiles végétales-chez l’adulte établit un statut pro inflammatoire qui s’exprime au moindre traumatisme ou stress oxydant.

L’industrialisation et les échanges commerciaux ont profondément modifié ces équilibres naturels. Notre alimentation occidentale est non seulement moins riche en acides gras polyinsaturés mais également totalement déséquilibrée par une carence en acide gras oméga 3. Le rapport oméga3/oméga6 est proche de 20.

Ce déséquilibre entraîne des effets considérables sur notre métabolisme. Outre leur fonction énergétique, les lipides sont les constituants majeurs des membranes cellulaires et les précurseurs de nombreuses hormones.

Le déséquilibre oméga3/oméga6 modifie en effet la composition de nos membranes et nos taux hormonaux.

Les acides gras Oméga 6 qui sont stockés dans les phospholipides des membranes vont alors servir notamment à produire des eicosanoïdes (prostaglandines et leucotriènes principalement), qui sont des messagers cellulaires aux effets vasoconstricteurs et pro-inflammatoires.

En revanche, à l’issue d’une cascade de réactions, les Oméga 3, s’ils sont dans les phospholipides des membranes à la place des oméga 6; entraîneront la libération de substances non délétères.

Le processus inflammatoire

En cas d’inflammation, les membranes cellulaires libèrent de l’acide arachidonique (oméga 6) si il est majoritairement présent dans les phospholipides de la membrane cellulaire. L’acide arachidonique déclenche une chaîne de réactions qui engendrent la production d’eicosanoïdes de type 2 et 4, qui sont extrêmement pro-inflammatoires.

La réponse inflammatoire est modulée par l’équilibre oméga-3/oméga-6.

Les informations présentes sur le site ne constituent pas des avis médicaux et ne sauraient engager la responsabilité du site ou de ses rédacteurs. Les compléments alimentaires ne doivent pas se substituer à une prise en charge médicale ni à un régime alimentaire varié, équilibré et à un mode de vie sain. Ils doivent être tenus hors de portée des enfants. Toujours prendre un avis médical, surtout pendant la grossesse. Les ingrédients étant naturels, les teneurs en nutriments annoncées (vitamines, oligo-éléments, polyphénols) peuvent varier légèrement. Ne pas consommer en cas d’allergie à l’un des composants ou en cas d’obstruction des voies biliaires.