Top

Votre « routine naturelle » pour booster votre immunité !

Selon le Dr Dietrich Klinghardt « Un bon système immunitaire vient à bout de tout », ce qui conforte la théorie évidente de Claude Bernard : « le microbe n’est rien, le terrain est tout » ; ce à quoi il faut ajouter la prise en compte de la dimension psychique et émotionnelle.

 

Bien entendu, optimiser l’équilibre du système immunitaire permet de réguler les réactions de défense de l’organisme face :

  • à un organisme pathogène– quelle que soit la nature de celui-ci
  • virus, bactéries, champignons ou protozoaires
  • aux allergies …. Quelle que soit la saison
  • aux maladies auto immunes, aux cellules ‘mutantes’

L’immunité innée est la première “ligne” de défense anti-infectieuse, alors que l’immunité acquise (production d’anticorps par exemple) n’est effective qu’après un délai.

 

Fabriquez votre bouclier

Certains ingrédients et nutriments sont fondamentaux pour mieux résister aux agressions en tout genre et ainsi créer un « bouclier nutritionnel anti agressions » et booster nos défenses, équiper notre corps :  le Zinc (voire le magnésium et vitamines B pour la sphère émotionnelle : ne pas paniquer !), la vitamine D, la vitamine C et également les polysaccharides de Reishi (Ganoderma lucidum) stimulant l’immunité et le foie (2 gélules, le matin avant le repas : Immune +). En effet, la chair de ce champignon (chapeau et pied du Reishi concentrés en polysaccarides) a fait ses preuves, et l’associer à son mycélium (c’est-à-dire les filaments issus de la germination des spores) accentue sa puissance d’impacts.

Aussi les spécialités Nutranat Immune+ (Zinc et Reishi)  et Synergie C (vit. C et cofacteurs prolongeant son action), Nutranat VégéK2D3  (vit .D3 et cofacteurs), voire Nutranat MultiStimmul (Magnésium et cofacteurs, zinc), vont vous permettre de recharger efficacement vos cellules afin d’armer votre système immunitaire.

 

Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées en complément (chez l’adulte et l’adolescent  avec accompagnement et après verifications de tolérance).

 

Beaucoup d’ouvrages spécialisés dans l’aromathérapie conseillent :

Ainsi, l’huile essentielle (HE) de Ravintsara (Cinnamomum camphora) est fortement concentrée en 1,8 cinéole, en alpha-terpineol et en alcools monoterpéniques. Ces différentes molécules lui confèrent une action antivirale exceptionnelle grâce à l’un de ses composants : le 1,8-cinéole : c’est l’huile essentielle antivirale par excellence… la plus efficace et la plus sûre pour tous les âges ! Elle est antibactérienne à large spectre (à la fois anti-infectieuse et antibiotique et limite les risques de surinfection).

L’HE de Ravintsara est également immuno-stimulante, activant les glandes surrénales responsables de la réponse immunitaire. Expectorante, elle facilite la toux, c’est-à-dire l’expulsion de ce qui encombre les bronches.

Tout ceci tout en étant Non hépato-toxique, Non neuro-toxique, Non dermocaustique à l’état pur, Non cortisone-like, Non irritant pour la peau

.

 

Comment l’utiliser

 

  • Pour un effet préventif et stimulant puissant donc immunitaire 2 gouttes d’HE de Ravintsara (+ 2 gouttes d’HE de citron jaune éventuellement pour aider le foie).

Déposer les gouttes sur un comprimé neutre ou sur un sucre (avec 1 goutte d’huile s’il faut « adoucir ») 1 fois par jour, 5 jours sur 7, tout le temps de l’exposition

  • En cas de rhume : l’associer à l’huile essentielle d’eucalyptus radié;  ces gouttes on les respire pour déboucher et dégager le nez : 1 goutte de chaque huile essentielle (HE), en inhalation dans un bol d’eau tiède, 3 fois par jour pendant 3 jours.
  •  En cas de sinusite on ajoute à l’HE de Ravintsara de l’HE de marjolaine à coquilles, pour son action antiseptique respiratoire. Déposer 1 goutte de chaque sur un comprimé neutre (ou sucre…miel…), 3 fois par jour pendant 5 jours maximum. afin de ne pas irriter l’estomac ; en faire des inhalations également.
  • En cas de maux de gorge: pour les soulager rapidement, on associe l’HE de Ravintsara à l’HE de thym à thujanol Diluer 1 goutte de chaque dans 1 cuillerée à café de miel, au pouvoir cicatrisant et anti-inflammatoire. À faire 3 fois par jour pendant 10 jours.

         L’Huile essentielle de thym à thujanol semble être

  • antivirale +++ (trans thuyanol-4) : cette huile essentielle est très efficace dans la lutte contre les maladies ORL d’origine virale telles que les angines, les laryngites, les bronchites ou encore les sinusites.
  • immunostimulante : le terpinèn-4-ol stimule l’activité des globules blancs et permet notamment d’augmenter l’immunoglobuline A (IgA) qui a un rôle dans le renforcement des défenses cellulaires.
  • En cas de grippe : en plus des 3 gouttes des HE de Ravintsara et citron sur un comprimé neutre ou sur un sucre (avec 1 goutte d’huile s’il faut « adoucir ») 1 fois par jour, 5 jours sur 7, on l’appliquera également sur la peau (sternum, plante des pieds, derrière l’oreille ou au niveau des poignets, 2 fois par jour en prévention lorsque l’épidémie sévit, jusqu’à 5 fois par jour si l’on est soi-même malade).
  • En cas de bronchite, toux : L’huile essentielle de Ravintsara par voie orale sur un support toujours va stimuler l’épithélium bronchique. Elle fluidifie les sécrétions et facilite leur évacuation ; l’appliquer également sur la peau associée à l’HE de pin sylvestre : mélanger 1 goutte de chaque HE à 10 gouttes d’une huile végétale et appliquer matin et soir sur le thorax et le dos pendant 5 jours.

 

 

Sources :

Chen, A. & P. Miles, 1996. « Biomedical research and the application of mushroom nutraceuticals from Ganoderma lucidum«  in Mushroom Biology and Mushroom Products, Penn State University, University Park, Pa.

Chen, W.C., D.M. Hau, C.C. Wang, I.H. Lin, and S.S. Lee., 1995 « Effects of Ganoderma lucidum and Krestin on subset T-cell in spleen of gamma-irradiated mice. » American Journal of Chinese Medicine. American Journal of Chinese Medicine 23(3-4): 289-98.

Hattori, M., 1997. « Inhibitory effects of components from Ganoderma lucidum on the growth of human immunodeficiency virus (HIV) and the Protease Activity » in Proceedings of the 1st International Symposium on Ganoderma lucidum in Japan, Nov. 17-18th, 128-135. Tokyo.

Santemagazine.fr

Zinc in Human Health: Effect of Zinc on Immune Cells. Ananda S Prasad. Mol Med. 2008 May-Jun; 14(5-6): 353–357.

Zinc as a Gatekeeper of Immune Function

Inga Wessels, Martina Maywald, Lothar Rink

Nutrients. 2017 Dec; 9(12): 1286. Published online 2017 Nov 25.

 

Antioxidant and anti-inflammatory effects of zinc. Zinc-dependent NF-κB signaling

Magdalena Jarosz, Magdalena Olbert, Gabriela Wyszogrodzka, Katarzyna Młyniec, Tadeusz Librowski. Inflammopharmacology. 2017; 25(1): 11–24. Published online 2017 Jan 12.

 

A phenyl-thiadiazolylidene-amine derivative ejects zinc from retroviral nucleocapsid zinc fingers and inactivates HIV virions

Thomas Vercruysse, Beata Basta, Wim Dehaen, Nicolas Humbert, Jan Balzarini, François Debaene, Sarah Sanglier-Cianférani, Christophe Pannecouque, Yves Mély, Dirk Daelemans

Retrovirology. 2012; 9: 95. Published online 2012 Nov 12.

 

Metal ions in macrophage antimicrobial pathways: emerging roles for zinc and copper

Sian L. Stafford, Nilesh J. Bokil, Maud E. S. Achard, Ronan Kapetanovic, Mark A. Schembri, Alastair G. McEwan, Matthew J. Sweet

Biosci Rep. 2013; 33(4): e00049. Prepublished online 2013 Jun 5. Published online 2013 Jul 16

 

Inhibition of Hepatitis B Virus Replication by the Host Zinc Finger Antiviral Protein

Richeng Mao, Hui Nie, Dawei Cai, Jiming Zhang, Hongyan Liu, Ran Yan, Andrea Cuconati, Timothy M. Block, Ju-Tao Guo, Haitao Guo

PLoS Pathog. 2013 Jul; 9(7): e1003494. Published online 2013 Jul 11.

 

Discovery of Human Zinc Deficiency: Its Impact on Human Health and Disease

Ananda S. Prasad. Adv Nutr. 2013 Mar; 4(2): 176–190. Published online 2013 Mar 6.

 

Les informations présentes sur le site ne constituent pas des avis médicaux et ne sauraient engager la responsabilité du site ou de ses rédacteurs. Les compléments alimentaires ne doivent pas se substituer à une prise en charge médicale ni à un régime alimentaire varié, équilibré et à un mode de vie sain. Ils doivent être tenus hors de portée des enfants. Toujours prendre un avis médical, surtout pendant la grossesse. Les ingrédients étant naturels, les teneurs en nutriments annoncées (vitamines, oligo-éléments, polyphénols) peuvent varier légèrement. Ne pas consommer en cas d’allergie à l’un des composants ou en cas d’obstruction des voies biliaires.